sábado, 22 de dezembro de 2007

Moderação dos Pedidos

Para os Meus Leitores que estejam em maré de pedir para a lareira de dia 25 certas recompensas que eu cá sei, há que fazer exames de consciência minuciosos e não ignorar as prevenções do José Cid francófono, Jacques Dutronc:

LA FILLE DU PÈRE NOËL

Je l'ai trouvée au petit matin
Toute nue dans mes grands souliers
Placés devant la cheminée
Pas besoin de vous faire un dessin

De battr' mon cœur s'est arrêté
Sur le lit j'ai jeté mon fouet
Tout contre elle je me suis penché
Et sa beauté m'a rendu muet

Fatigué j'ai la gueule de bois
Toute la nuit j'avais aidé mon père
Dans le feu j'ai remis du bois
Dans la ch'minée y avait pas son père

C'était la fille du Père Noël
J'étais le fils du Père Fouettard
Elle s'appelait Marie Noël
Je m'appelais Jean Balthazar

Je prends la fille dans mes bras
Elle me dit mais non Balthazar
Ne fais donc pas le fier à bras
Je suis tombée là par hazard

Toute la nuit j'avais fouetté
A tour de bras les gens méchants
Toute la nuit elle avait donné
Des cadeaux à tous les enfants

C'était la fille du Père Noël
J'étais le fils du Père Fouettard
Elle s'appelait Marie Noël
Je m'appelais Jean Balthazar

Descendue chez moi par erreur
Elle était là dans mes souliers
Et comm' je ne pouvais prendre son cœur
Je l'ai remise sur le palier

C'était la fille du Père Noël
J'étais le fils du Père Fouettard
Et elle m'a dit d'une voix d'crécelle
Bye bye au hasard Balthazar

C'était la fille du Père Noël
J'étais le fils du Père Fouettard
Elle s'appelait Marie Noël
Je m'appelais Jean Balthazar

2 comentários:

pedro guedes disse...

E nem uma palavrinha versando o derby de sábado para o nacional do 'melão'?

Isso não se faz, meu caro amigo!

O Réprobo disse...

Meu Caro Pedro, não vi essa joga. Mas falei tranquilamente do resultado com o Teu Colega de Clube e nosso amigo F.Santos, a propósito do "Julgamento de Nuremberga", um pouco abaixo.
Contudo, estranho que a palavra Vitória não Te revolva as tripas, neste momento...
Abraço